Apostrophe45 : interview de Florent Montillot


Jeudi 3 Avril 2014

« Ma passion, c'est l'éducation, ma nécessité, c'était la sécurité »


Apostrophe45 : interview de Florent Montillot
Après douze années passées à la tête du service de la tranquillité publique et de la prévention spécialisée, et presque autant à être sous le feux des projecteurs publics et des critiques nourries, Florent Montillot (UDI) cède donc son fauteuil pour celui de l'éducation, de la prévention spécialisée et de la connaissance. Une demi-surprise seulement quand on connaît l'attachement de l'élu pour toutes les questions liées à l'éducation qu'il rattache à celles de la délinquance des mineurs. Mais pas seulement. Quelle sera la feuille de route d'Olivier Geffroy, son successeur, au sein du laboratoire orléanais de la lutte contre la délinquance qui, après douze ans de travaux, a dépassé depuis longtemps le cadre expérimental ? Comment Florent Montillot envisage-t-il son nouveau mandat, ses récentes prérogatives, et quels seront les principaux axes de son programme ? Entretien avec un l'un des piliers de la nouvelle mandature de Serge Grouard qui ne se cache jamais derrière les mots. 

apostrophe45. Vous abandonnez la sécurité pour vous orienter vers la prévention spécialisée, mais pas seulement puisque vous reprenez aussi le volet "éducation". Vous avez toujours fait le lien causal entre la délinquance des mineurs et la rupture scolaire. Faut-il y voir-là la continuité dans votre parcours politique orléanais ? 
Florent Montillot. C'est très clair, je l'ai toujours dit, cela fait d'ailleurs partie des divergences que j'ai pu avoir avec l'opposition, ou du moins une partie de l'opposition. Les causes fondatrices de la délinquance ne sont pas socio-économiques, mais elles sont socio-éducatives. Mes pérégrinations dans le monde entier sur tous les continents, mes trente années électives de terrain, mes recherches sur le sujet et les bouquins que j'ai pu écrire, et, enfin, l'expérience de ces dernières années à Orléans, me confortent, plus que jamais aujourd'hui, sur ces causes socio-éducatives. Sur la première et la deuxième mandature, je consacrais la plus grosse partie de mon temps sur les questions de sécurité classique mais, en parallèle, j'ai toujours travaillé sur les questions socio-éducatives.

... suite de l'interview sur : 

http://www.apostrophe45.fr/interview/%C2%AB-ma-passion-cest-l%C3%A9ducation-ma-n%C3%A9cessit%C3%A9-c%C3%A9tait-la-s%C3%A9curit%C3%A9-%C2%BB
FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Délégué National de l'UDI
aux Universités d'été et de printemps

Secrétaire national de l'UDI en charge de la Sécurité

Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook