Florent Montillot, en septième position sur la liste UDI aux Européennes


Mardi 2 Avril 2019

Le conseil national d'investiture de l'UDI officialisera, ce mardi, la présence en "position éligible" de l'adjoint au maire d'Orléans sur la liste conduite par Jean-Christophe Lagarde.


Florent Montillot, en septième position sur la liste UDI aux Européennes
"Je serai le seul Orléanais en position éligible" lors de ce scrutin, annonce Florent Montillot, par ailleurs adjoint au maire d'Orléans et conseiller régional. Son investiture, à ce rang, sera validée demain, mardi, par la commission nationale de l'UDI.

Position éligible

Florent Montillot figure en septième position sur la liste conduite par Jean-Christophe Lagarde (qui comporte 79 noms de titulaire) et pourrait accéder au Parlement européen si cette liste franchit le cap de 5% des voix, seuil en deça duquel il ne sera pas possible d'avoir un représentant à Strasbourg et Bruxelles. Florent Montillot, citant des exemples du passé, n'accorde d'ailleurs pas de crédit aux sondages qui placent actuellement les candidats de l'UDI au-dessous de ces 5%.

"Orléans, ma priorité"

S'il est élu, Florent Montillot sait qu'il devra renoncer à la fonction de maire-adjoint d'Orléans. Il pourra en revanche continuer à siéger au conseil municipal, ce qu'il a l'intention de faire. Et en 2020 ? "Orléans est ma priorité", répond l'élu, sans vouloir indiquer quelle tête de liste il accompagnera ou soutiendra.
S'il est eurodéputé, Florent Montillot compte défendre l'Europe face aux autres grandes puissances, la position de la France au sein de l'Europe, et soutenir des sujets locaux qui pourraient bénéficier d'une aide européenne.

Retrait du conseil régional ?

N'ayant pas de fonction exécutive au sein du conseil régional où il est élu d'opposition, Florent Montillot pourrait, en théorie, continuer de siéger au sein de cette assemblée si les élections du 26 mai le conduisaient à Strasbourg et Bruxelles. "Je ne pourrai pas tout faire", avoue l'élu, qui n'affirme cependant pas qu'il quittera la Région.
Les premiers noms de la liste. - 1. Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI et député de Seine-Saint-Denis. 2. Nora Berra, secrétaire d'Etat de 2009 à 2012 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, conseillère municipale d'opposition à Lyon. 3. Louis Giscard d'Estaing, maire UDI de Chamalières (Puy-de-Dôme) et conseiller régional en Auvergne-Rhône-Alpes. 4. Josy Chambon, conseillère régionale UDI en région Paca, présidente de la commission "Université, enseignement supérieur, recherche, santé et vieillissement". 5. Olivier Mevel, professeur d'université, spécialiste de l'agriculture et de l'alimentation. 6. Juliette Zocchetto, épouse du maire de Laval, ex-président du groupe UDI au Sénat. 7. Florent Montillot, maire-adjoint d'Orléans, conseiller régional, secrétaire national du l'UDI.
FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Délégué National de l'UDI
aux Universités d'été et de printemps

Secrétaire national de l'UDI en charge de la Sécurité

Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook