L'HEBDO : "La famille centriste recomposée dans le Loiret"


Dimanche 20 Janvier 2013

Florent Montillot a pris le brassard de capitaine. Ainsi en ont décidé les membres de la coordination avant que le bureau national ne confirme ce statut d’animateur et de coordinateur et qu’un responsable fédéral sorte des urnes.


Si l’absence de Pascal Vilain et Philippe Duchesne aura été un « couac » remarqué, la famille UDI était réunie pour présenter son exécutif en attendant des élections qui mettront à bas les premières dissidences.
 
Florent Montillot a pris le brassard de capitaine. Ainsi en ont décidé les membres de la coordination avant que le bureau national ne confirme ce statut d’animateur et de coordinateur et qu’un responsable fédéral sorte des urnes.
Cette nomination transitoire semble donc ne pas faire que des heureux. L’absence de Pascal Vilain et Philippe Duchesne en témoigne. Mais pour le nouveau capitaine, si chacun veut jouer sa propre participation, « l’élection départementale de l’UDI en mars ou avril sera l’heure de vérité ».
En attendant cette échéance et préalablement les candidatures, c’est l’heure de faire les comptes et d’accueillir de nouveaux adhérents. « Les sondages montrent que la population apprécie notre mouvement » et il serait même le premier dans ce top national. Un effet "Borloo" que le Loiret voudrait compléter par un mouvement de masse. « Nous rassemblons déjà 450 à 500 adhérents » ajoute Florent Montillot et « nous allons entamer à la fin du mois une grande campagne d’adhésion » confirme Alexandrine Leclerc.

Alliances et primaires pour les prochaines élections

Quant aux échéances électorales comme les européennes, les cantonales, les municipales… on s’en tient aux positions nationales. Pour les Européennes, « c’est notre marqueur commun », « les Français auront besoin d’un mouvement politique fort qui puisse incarner la défense d’une Europe rassemblée et politique ». Et comme le rappelait Florent Montillot aucun besoin d’alliance dans ce mode de scrutin.
Pour les autres échéances et notamment celles qui concernent les élections les plus prisées par les électeurs…
A Orléans, l’UDI est déjà, de fait, au cœur de la majorité municipale. Et ce schéma ne devrait guère évoluer même si l’UDI souhaite peser sur le contenu du programme et sur la participation de ses propres forces. « Mais si nous avons des personnes de talents, reconnues et en capacité de gagner » il y aura des listes unies soit avec un leader soit UDI soit UMP, voire même, dans certaines villes, « des primaires au premier tour entre UDI et UMP.
FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Délégué National de l'UDI
aux Universités d'été et de printemps

Secrétaire national de l'UDI en charge de la Sécurité

Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook