L'Hebdo Orléans : "Des voisins vigilants mais pas vigiles"


Mercredi 3 Juillet 2013


L'Hebdo Orléans : "Des voisins vigilants mais pas vigiles"
Ils sont volontaires, tous issus des quartiers Saint-Marc – Barrière et Saint-Marc – Argonne, et s’engagent à veiller sur leurs voisins. Ils viennent de contractualiser leur engagement bénévole.« Une chaîne de solidarité », pour Florent Montillot, et un « acte de surveillance citoyenne ».
« Vous êtes des voisins vigilants, mais pas des vigiles. » En une phrase, qu’il répétera pour être certain que les médias la reprendront, Florent Montillot, adjoint à la sécurité à la mairie d’Orléans, a donné le ton de la réunion. Pas moins de trente-cinq personnes issues des quartiers nord de la ville étaient présentes pour signer leur engagement. Leur mission ? Créer un réseau dans le quartier pour amener de la vigilance dans des secteurs prisés notamment par les cambrioleurs ; intervenir auprès des forces de sécurité (municipale et nationale) pour informer de présences suspectes ; préserver les traces et indices après avoir prévenu les autorités si une maison venait à être visitée… « C’est un acte de surveillance citoyenne », commentait Florent Montillot.
Trois étapes mais…
Pour cette présentation des « voisins vigilants », l’adjoint rappelait les trois étapes finalisées ou en cours : « Après la contractualisation avec l’État, aujourd’hui nous signons ce protocole de “participation citoyenne” entre vous et la mairie d’Orléans. Nous vous apporterons ensuite des informations pour pouvoir réagir au mieux en fonction des situations. » Reste néanmoins une étape qui n’est pas encore formalisée : celle de la signature avec la préfecture. Mais, en l’état des informations transmises en début de semaine, rien n’est remis en cause. Il s’agirait simplement d’un problème de calendrier.
Voisins vigilants mais anonymes ?
Si chacun prend son rôle avec sérieux, la problématique des possibles représailles ne semble pas totalement avoir été occultée par certains. Face aux journalistes, le droit à l’image est invoqué et certains demanderont à ne pas apparaître. D’où cette question sur la transmission de leur nom. Qui sera au courant ? « La préfecture, évidemment », rappelait Florent Montillot. La police probablement aussi, afin d’être, d’une certaine manière, référencé. Et pour le voisinage, « vous êtes des référents », « n’oubliez pas ce qu’est votre rôle ». En l’occurrence, difficile d’envisager d’être un « voisin référent » en restant dans l’ombre. On insistera encore sur l’action citoyenne « qui ne se substitue pas à celle des forces de l’ordre. Votre fonction ne vous donne aucune prérogative de police », expliquait Florent Montillot. Vigilant mais pas vigile ! Après le nord de la ville, c’est dans le sud que l’opération s’étendra, probablement dans le quartier résidentiel de La Source. Affaire à suivre… et résultats de cette première initiative à commenter après l’été probablement.
Philippe Hadef

L'Hebdo Orléans : "Des voisins vigilants mais pas vigiles"
FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Secrétaire Général adjoint de l'UDI
Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook

Florent Montillot : RT @UDI_off: Félicitations à notre porte-parole @MauriceLeroy, élu à l’instant Vice-président de l’Assemblée nationale ! https://t.co/GUNlv…
Florent Montillot : RT @olivier_carre: Construction de la maternelle M. de la Founière, rénovations de salles et de cours, isolation... A #Orleans, 25 écoles s…
Florent Montillot : Conseil National de l'UDI sur l'Europe. Je suis intervenu, en tant que Délégué National, pour présenter les prochai… https://t.co/HBew449xHW