La République du Centre : "Chaque été, la mairie profite des grandes vacances pour rénover ses écoles"


Vendredi 18 Juillet 2014

Un rythme que Florent Montillot (UDI), l'adjoint chargé de l'éducation, entend bien conserver.


La République du Centre : "Chaque été, la mairie profite des grandes vacances pour rénover ses écoles"
Alors que les enfants bâtissent des châteaux de sable sur la plage, les ouvriers rénovent les locaux qui les accueilleront à la rentrée.

Quand l'écolier n'est pas là, les ouvriers dansent. Pendant les grandes vacances, la mairie d'Orléans lance toute une série de travaux dans ses établissements scolaires. Histoire de ne pas laisser ce patrimoine, souvent ancien et soumis à rude épreuve durant l'année, se dégrader.

Vingt-quatre écoles ou groupes scolaires sont concernés cet été. Onze font l'objet d'investissements importants. Un rythme que Florent Montillot (UDI), l'adjoint chargé de l'éducation, entend bien conserver.

« Au global, sur l'année 2014, les rénovations dans les écoles représentent près d'un million d'euros », calcule l'élu. Un montant à peu près similaire aux années précédentes. « Cela comprend à la fois les grosses réparations, type réfection de cours d'école, et les travaux que nous effectuons en régie : peinture, interventions sur le chauffage, etc. » Les demandes des écoles sont nombreuses. Et dépassent souvent le budget alloué. « Les services regardent donc l'état du patrimoine et priorisent », poursuit Florent Montillot. L'accent est mis sur les remises aux normes et la réduction des déperditions d'énergie.
Fibre optique

Ainsi, cet été, l'élémentaire Guillaume-Apolinaire verra la toiture de son réfectoire refaite (40.000 euros). À l'école Pauline-Kergomard, c'est le préau qui prendra un coup de jeune (35.000 euros).

Au groupe scolaire de la Cigogne, le ravalement de toutes les façades est planifié (c'est d'ailleurs l'une des opérations les plus coûteuses programmées cette année : 165.000 euros). Des coups de pinceaux sont également prévus dans les maternelles des Cordiers et du Châtelet.

 

Les menuiseries seront remplacées dans les groupes scolaires Diderot (100.000 euros) et Lavoisier (94.000 euros), ainsi qu'à l'élémentaire Ségelle. Dans cette dernière école, c'est aussi l'ensemble des sols qui seront changés (45.000 euros), tout comme à Poincaré (28.000 euros).

Plusieurs opérations concernent également les réseaux de ventilation (comme à la maternelle René-Guy-Cadou ou aux Guernazelles), ou bien de chauffage. Deux chaudières seront changées à Jacques-Prévert et Marcel-Proust. Et les thermostats seront remplacés dans neuf écoles.

Enfin, la fibre optique débarquera cet été dans quatre écoles : Gutenberg (annexe), Maxime-Perrard, Jacques-Prévert et les Guernazelles. Prélude sans doute à un vaste plan d'investissement dans le numérique, promit par le maire pendant la campagne.

L'école maternelle de la Madeleine accueillera les enfants dans une cour de récréation flambant neuve (150.000 euros). La maternelle Michel-de-la-Fournière sera dotée d'une nouvelle salle de classe (15.000 euros). Quant à la maternelle du Châtelet, elle aura bientôt une nouvelle cabane dans sa cour de récré. Quand les ouvriers sont partis, finalement, les enfants rient.


FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Secrétaire Général adjoint de l'UDI
Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook

Florent Montillot : RT @UDI_off: Félicitations à notre porte-parole @MauriceLeroy, élu à l’instant Vice-président de l’Assemblée nationale ! https://t.co/GUNlv…
Florent Montillot : RT @olivier_carre: Construction de la maternelle M. de la Founière, rénovations de salles et de cours, isolation... A #Orleans, 25 écoles s…
Florent Montillot : Conseil National de l'UDI sur l'Europe. Je suis intervenu, en tant que Délégué National, pour présenter les prochai… https://t.co/HBew449xHW