La République du Centre : "Le collégien, priorité absolue"


Samedi 6 Octobre 2012

Première à l'établissement Jean-Rostand.
La convention a été paraphée par la principale Catherine Keller, le directeur académique Denis Toupry et Florent Montillot, adjoint à la tranquillité.


www.larep.fr
www.larep.fr
Pour qu'aucun élève ne soit laissé sur le bord de la route, l'établissement de l'Argonne peut profiter de différents soutiens pour la réussite de ses jeunes.

Un jour pas comme les autres, pour une convention pas comme les autres. Catherine Keller, principale du collège Jean-Rostand à l'Argonne, n'en est pas peu fière, de cette signature de partenariat axée sur la réussite scolaire et éducative des collégiens.
Deux ans, déjà, qu'elle travaille dessus. "J'y tenais, insiste la principale. Nous allons pouvoir répondre aux attentes de chaque collégien ayant besoin d'une aide scolaire, psychologique ou sportive". Florent Montillot, adjoint en charge de la tranquillité publique, acquiesce. "Ce sont des mesures d'accompagnement personnalisées".
Et les acteurs ne manquent pas : Pôle prévention et réussite, Carrefour des parents, agents du service prévention et médiation, club de pétanque de l'Argonne, groupe de suivi et d'aide aux élèves... La liste n'est pas exhaustive. Tout est pensé pour l'enfant, l'encadrer. Un peu plus encore lorsqu'une situation d'échec le guette au coin d'une salle de cours. "Nous avons même un dispositif Passerelle pour accompagner un enfant exclu de l'établissement. Nous avons un calendrier très précis pour lui en attendant qu'il retrouve un collège", indique Florent Montillot.

Une reconnaissance
Les parents, non plus, ne sont pas ooubliés. "Nous leur ouvrons les portes du collège, qu'ils se familiarisent avec l'institution. On sait que la réussite du collégien passe par le regard de ses parents. Certains peuvent, aussi, profiter d'un atelier d'alphabétisation".
Aujourd'hui, avec cette convention, "toutes ces actions ont été mises en commun, synthétisées". Comme une reconnaissance. "Une cinquantaine d'enfants du collège en profitent. Souvent il a une véritable attente", assure Catherine Keller. "L'année dernière, plusieurs sixièmes et cinquièmes ont retrouvé le bon cap grâce aux différentes aides".
Plus que jamais, le collège Jean Rostand, 340 élèves, s'ouvre donc sur le quartier et son tissu associatif. Cette convention le prouve. Une première dans le Loiret.

Nicolas Da Cunha
FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Délégué National de l'UDI
aux Universités d'été et de printemps

Secrétaire national de l'UDI en charge de la Sécurité

Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook