La République du Centre : "On a accueilli 100 % des enfants à Orléans !"


Dimanche 7 Septembre 2014

Florent Montillot (UDI) poursuivait, hier matin encore, dans le quartier Madeleine, son tour des écoles d'Orléans. Il revient pour La Rep' sur la première rentrée qu'il supervise en tant qu'adjoint en charge de l'éducation, de la prévention et de la réussite éducative. Une rentrée qui concernait 9.500 enfants.


Quel premier constat tirez-vous de la rentrée et, plus que du changement de rythme, des premiers jours de TAP ? Les choses se passent globalement bien. On a un peu stressé à l'idée de mettre en place environ 1.500 créneaux d'atelier… On ne savait pas comment ça allait se passer pour la première semaine. Mais notre capacité d'accueil, dans les centres de loisirs, était de 140 places supplémentaires. On est en effet passé de 500 à 800 places, mais il n'y a eu que 660 enfants présents. On en aura plus dans les semaines à venir, quand tous les retours de vacances seront passés. Des familles se sont certainement aussi organisées mercredi et ont préféré garder leur enfant, pour des raisons psychologiques…

Risquez-vous d'être débordé ? Il y aura peut-être quelques dizaines de cas en suspens. On orientera alors vers les centres Aselqo, où 300 places sont offertes par notre association paramunicipale.
 
Comment s'effectue la mise en place des TAP ? Tout est modélisé depuis quelques mois sur la base de 80 % d'enfants inscrits. Comme on a reçu entre 50 et 60 % d'enfants inscrits, on était bien en deçà de nos projections. On n'a eu aucun problème : on a accueilli 100 % des enfants. Après présentation des ateliers, mardi et jeudi soir, on attend que les parents nous retournent, lundi matin au plus tard, la liste des ateliers de chaque école avec leurs préférences cochées. De sorte qu'on puisse faire notre travail de répartition, pour démarrer dès lundi soir. On est en tout cas en capacité, avec nos animateurs, d'accueillir 80 % des enfants scolarisés. Mais, plutôt que de placer les enfants arbitrairement, on privilégie le fait de satisfaire au maximum leurs souhaits et ceux de leurs parents. Sachant que tous ne suivront pas tout de suite les ateliers de leur préférence : on a voulu vraiment ouvrir au maximum vers du ludo-éducatif, pour hisser le niveau des enfants par le jeu. Quant à l'aide au devoir, elle a démarré dès jeudi soir.
 
Des activités particulières ? Des ateliers culinaires ont, par exemple, été mis en place. L'idée n'est pas de faire des petits masters chefs, mais de faire travailler les enfants sur les poids, de leur parler des grammes… La guerre des matchs est un jeu modélisé pour toutes les écoles, avec des cartes et des dés, pour favoriser le calcul mental. Des contes développeront l'appétence pour la lecture des petits. Des séquences de journalisme en herbe, à la radio, serviront le développement oral. Et, bien sûr, il y aura des ouvertures sportives et culturelles ; des jeux de société, aussi.

 
Vous évoquiez les éducateurs : où en êtes-vous du recrutement ? Le taux d'encadrement est tout à fait satisfaisant, sauf sur quelques spécificités, notamment l'anglais oral, et quelques sportifs. Mais si nous attirons plus de 80 % d'enfants inscrits, nous aurons besoin de quelques animateurs supplémentaires.
Politique.
 
Pascal Bourgeais
FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Secrétaire Général adjoint de l'UDI
Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook

Florent Montillot : RT @UDI_off: #Replay "L'Europe est notre seul instrument pour retrouver de véritables souverainetés !" @jclagarde était ce matin l’invité d…
Florent Montillot : RT @UDI_off: "La question de l'égalité et de la mixité est un combat politique et culturel qui doit être mené sans relâche." @JLBorloo a re…
Florent Montillot : RT @pdavy: Signature de protocole de partenariat pour les jeunes suivis par le service éducatif de prévention d'Orléans #orleans #solidaire…