La République du Centre : "Signature de la charte sur la vente de boissons alcoolisées"


Samedi 12 Janvier 2013


La République du Centre : "Signature de la charte sur la vente de boissons alcoolisées"
Les épiceries ferment à minuit

Les signataires de la nouvelle charte s'engagent à ferer leur boutique à minuit contre une heure, auparavant. En revanche, ils peuvent désormais vendre de l'alcool jusqu'à minuit. Et ce, huit mois dans l'année.

Changements d'habitudes. Si jusqu'alors, vous effectuiez des détours par votre épicerie entre minuit et une heure du matin, cette époque est révolue. Tout comme l'interdiction de la vente d'alcool après 23h. La signature hier de la charte des bonnes pratiques professionnelles sur la vente des boissons alcoolisées en nocturne à Orléans, modifie le paysage. Désormais les épiciers signataires (13 sur 17) s'engagent à baisser leur rideau dès minuit contre une heure auparavant. En revanche, la vente d'alcool est repoussé de 23h à minuit. "C'est du donnant, donnant", résume Florent Montillot, adjoint délégué à la tranquillité publique.
Petite précision : cette charte, "plus restrictive" est appliquée huit mois dans l'année, du 1er janvier au 31 mai et du 1er octobre au 31 décembre. Du 1er juin au 30 septembre, les épiceries fermeront à nouveau à 1h du matin.

Manque à gagner ? "On a voulu une concordance des temps, explique Florent Montillot. Et puis il n'était pas facile pour les commerçants de refuser de vendre de l'alcool alors que le magasin était ouvert". Cette nouvelle charte réduit donc les risques de tensions avec les clients.

Les professionnels acquiescent. D'ailleurs, certains pour éviter toute situation belliqueuse fermaient leur porte bien avant une heure du matin. "Nous sommes satisfaits de cette charte car il y a eu une réelle concertation avec les commerces et les riverains. Le manque à gagner sera pour les épiciers ayant mis l'accent sur la restauration rapide pour compenser l'arrêt de la vente d'alcool à 23h", souligne Philippe Pilliot, secrétaire général du syndicat national de l'épicerie, commerces de vins et boissons à emporter et fruitiers de luxe.

L'idée directrice de cette charte : la lutte contre l'alcoolisation. Florent Montillot l'a martelé : "Je mène un combat inflexible contre ce fléau de l'alcoolisation. Je suis stigmatisé, mais j'assume mes responsabilités. J'effectue une traque avec les policiers municipaux toutes les nuits. Lorsque nos enfants sortent, nous voulons les retrouver sains et saufs au petit matin. C'est mon obsession. D'autant qu'à Orléans, il existe des risques avec la Loire". Référence à Maxime, 20 ans, disparu depuis dimanche dernier.

Nicolas Da Cunha
FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Secrétaire Général adjoint de l'UDI
Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook

Florent Montillot : RT @UDI_off: Au programme du bureau national présidé par @jclagarde ce soir : projet européen, réforme constitutionnelle et organisation in…
Florent Montillot : RT @UDI_off: #Replay "L'Europe est notre seul instrument pour retrouver de véritables souverainetés !" @jclagarde était ce matin l’invité d…
Florent Montillot : RT @UDI_off: "La question de l'égalité et de la mixité est un combat politique et culturel qui doit être mené sans relâche." @JLBorloo a re…