La République du Centre : "Un peu parents de l'Argonne"


Mardi 23 Juillet 2013


Hier le premier café des parents a réuni une trentaine d'habitants de l'Argonne, désireux d'aider les jeunes à réussir leur vie, et de "pacifier" le quartier.

Entrée du centre commercial Marie-Stuart à l'Argonne, 16 heures, hier. Impossible pour un habitant du quartier de passer sans qu'un parent bénévole ne l'interpelle à coup de "ça va la famille ? Et les enfants, ça va les enfants ?" Car ce sont bien les enfants de l'Argonne qui étaient au centre de toutes les discussions du premier Café des parents. Une initiative de l'association Femmes d'ici, femmes d'ailleurs (FIFA), donc de ces femmes 100% impliquée dans la vie d'entre les tours.

"On est là pour discuter entre nous de nos enfants et de comment faire pour qu'ils s'en sortent, sans faire trop de conneries", explique Haoua, six enfants, "dont un de 33 ans qui a pu faire quelques bêtises plus jeune, oui". Elle dit en connaître pas mal qui traînent dans les halls ou qui ne vont pas à l'école. Sa méthode à elle avec les siens ? "Etre toujours derrière eux, prendre du temps pour discuter, et toujours essayer de les comprendre".

Entre les tables, les gâteaux et les boissons, Florent Montillot. Le maire adjoint à la sécurité entend, en effet, accompagner la vingtaine de parents mobilisés pour leur quartier, et son mieux-être. "Tenir ce café au centre commercial est aussi un symbole", explique l'élu. "Car il est vital pour l'Argonne. Sans lui, elle ne serait qu'une cité-dortoir".

"Nous avons le souci de bien éduquer nos jeunes, c'est pour cela que certains parents, dont moi, allons accompagner les agents de prévention et de médiation, quand ils iront à leur rencontre", ajoute Abdoulaye Kébé. Celui-ci pourra alors leur demander : "Pourquoi ils squattent ce hall ? Pourquoi ils ne vont pas à l'école ? Ou comment peut-on leur venir en aide ?". Sa femme Selly Kébé est là aussi, "en tant que présidente de FIFA", même si elle officie aussi comme agent de prévention.Et d'assurer "trouver le quartier plus stable qu'avant". Selon elle, de plus en plus d'habitants s'impliquent dans la vie argonnaise. Et "pas seulement des mamans, des papas aussi".
FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Délégué National de l'UDI
aux Universités d'été et de printemps

Secrétaire national de l'UDI en charge de la Sécurité

Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook