La République du Centre : "Une enquête interne après l'agression de l'école Chardon.La police municipale se défend"


Dimanche 14 Juillet 2013


La République du Centre : "Une enquête interne après l'agression de l'école Chardon.La police municipale se défend"
Les policiers municipaux ont-ils tardé pour allerter leurs collègues de la nationale, après l'agression d'un animateur de l'école Georges-Chardon, à Orléans, le 28 juin dernier ?

La réactivité des agents d'Orléans avait été pointée du doigt par les enquêteurs de la sûreté départementale qui s'étonnaient d'avoir été "prévenus trois quarts d'heure après l'événement par les policiers municipaux, alors que ce type d'intervention" n'est pas de leur ressort.

Une mise en cause, relayée dans nos colonnes, qui a donné lieu à l'ouverture d'une "enquête interne" au sein de la police municipale d'Orléans. A la demande de Florent Montillot, adjoint à la sécurité, la ville a épluché les communications passées ce soir là.

Premier coup de fil, celui de 17h56. Un employé de l'école Chardon contacte le centre de sécurité orléanais, centre névralgique de la police municipale : "mon collègue a reçu un projectile dans le dos (...) c'est pas grave mais il a une égratignure". La voix au bout du fil évoque sans certitude aucun, une "bille d'air soft".

La nationale alertée deux minutes après

18h01, le policier raccroche. Deux minutes plus tard, il contacte le centre d'information et de commandement, au commissariat d'Orléans. "Nous ne sommes pas dispos, je te rappelle plus tard", lui répond l'opérateur visiblement occupé par une autre intervention. 18h13, soit dix minutes plus tard, la police nationale rappelle. Il faudra encore 25 minutes pour qu'un équipage se rende sur les lieux. Mais les policiers municipaux, comme la victime, sont déjà partis. L'enquête ne démarrera véritablement que le lendemain, avec le dépôt de plainte de la victime au commissariat.
Un retard à l'allumage qui, à l'aune des conversations révélées par la ville, ne peut pas être imputé à l'absence de réactivité de la police municipale.
FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Secrétaire Général adjoint de l'UDI
Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook

Florent Montillot : RT @UDI_off: #Replay "L'Europe est notre seul instrument pour retrouver de véritables souverainetés !" @jclagarde était ce matin l’invité d…
Florent Montillot : RT @UDI_off: "La question de l'égalité et de la mixité est un combat politique et culturel qui doit être mené sans relâche." @JLBorloo a re…
Florent Montillot : RT @pdavy: Signature de protocole de partenariat pour les jeunes suivis par le service éducatif de prévention d'Orléans #orleans #solidaire…