La République du Centre : "Voici pourquoi Florent Montillot, maire-adjoint à Orléans, ne devrait pas se présenter aux législatives 2017"


Samedi 11 Juin 2016

Florent Montillot ne sera vraisemblablement pas candidat aux législatives, à Orléans. Mais il poussera des candidatures féminines.


La République du Centre : "Voici pourquoi Florent Montillot, maire-adjoint à Orléans, ne devrait pas se présenter aux législatives 2017"
Seul candidat, réélu président de l'UDI 45 avec 100 % des voix, vous n'avez plus d'opposition ? En 2013, l'UDI était une jeune formation politique. J'avais obtenu 2\3 des voix. Aujourd'hui le mouvement a quatre ans. Les choses sont pacifiées avec le Nouveau Centre. Pour le parti radical, autre composante, c'est plus compliqué. Il n'y a pas eu d'accord global, mais j'avais des adhérents sur ma liste. Mais c'était un scrutin à bulletins secrets, je m'attendais à des bulletins nuls, il n'en a rien été. C'est aussi le fruit des actions menées. On a presque autant d'élus au Département que Les Républicains, des postes d'adjoints, des maires, comme à Fleury, des chefs de file d'opposition, etc.

Pour les législatives de 2017, les investitures LR, décidées lundi, changent-elles vos ambitions ? Non, on reste à une circonscription au minimum. Quant à savoir si j'ai une préférence pour la 1 re ou la 6 e, aucun commentaire. Car il y a des négociations avec les LR, et qu'un avis public serait interprété. Après les primaires de la droite, des décisions seront prises. Nous discutons, au niveau national et local.

Qui seront vos candidats ? Je soutiens des candidatures prioritairement féminines. C'est un principe de réalité, et une volonté. Quand on explique qu'il y a une nouvelle règle, la parité, il faut la respecter.

Je crois avoir une capacité à porter des dossiers nationaux, mais je suis d'abord président de l'UDI. Certains souhaitent que je sois parlementaire, mais le contexte local et national font que je dois privilégier des candidatures féminines, qui sont reconnues. Sur la 1 re circonscription, Nathalie Kerrien, par ce qu'elle incarne dans son parcours professionnel, ces responsabilités au Département et à Orléans, menées avec maestria. Il y a aussi, sur la 1 re circo, Sophie Palant, d'Olivet. Sur la 6 e, Alexandrine Leclerc, adjointe au maire d'Orléans, vice-présidente du Conseil départemental. Et sur les autres, il y a des sortants…

L'ambitieux Florent Montillot ne brigue rien ? "Florent Montillot l'ambitieux", c'est connoté, ça fait "ambition personnelle". J'ai de nombreuses ambitions : mener à bien les projets que l'on me confie, ce que j'ai fait sur la sécurité, la prévention. Avec la même ambition je défends l'éducation. La seconde ambition est politique. J'ai participé à la fondation de l'UDI, j'y crois dur comme fer. Et j'ai de l'ambition pour porter des projets au niveau national. Deux façons de le faire : comme parlementaire, ou en accueillant des personnalités destinées à de grandes fonctions. C'est le cas. Je fournis des notes, etc.

A qui ? À ceux qui me sollicitent, les candidats qui viennent à Orléans. Je prépare des notes, des dossiers. Serge Grouard travaille sur la campagne de Fillon, à qui j'ai transmis énormément de notes. Je veux que ce qui marche ici puisse être porté dans les collectivités locales ou à la présidence de la République, car c'est l'épicentre du pouvoir.

« Philippe Barbier a vocation à devenir adjoint »

Devenir un conseiller, un expert, c'est ça ? Ça peut être des milliards de choses, mais je ne fais aucun plan sur la comète.

Et les municipales de 2020 ? Vous aurez alors 66 ans. 65 ans. Mais la notion d'âge est vaine. Sur le punch, le volontarisme, entre 2001 et aujourd'hui, il y a 0 différence. Je suis aussi réputé pour préparer les jeunes. Philippe Barbier (conseiller municipal, ndlr) a vocation à devenir adjoint, je le souhaite à Orléans. En 2020, il y aura un renouvellement important, mais après, personne ne sait de quoi sera fait demain. Si je peux rendre service, pas forcément comme élu, je le ferai. Passer ma vie sur une chaise longue, ça ne m'arrivera pas.

FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Délégué National de l'UDI
aux Universités d'été et de printemps

Secrétaire national de l'UDI en charge de la Sécurité

Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook