La Tribune d'Orléans : "Florent Montillot, poète"


Jeudi 1 Mars 2012


La Tribune d'Orléans : "Florent Montillot, poète"
Lors du Conseil municipal d'Orléans, vendredi 24 février, Florent Montillot était d'humeur poète. Au conseil précédent, Ghislaine Kounowski, élue PS avait signalé l'absence de communication sur la sécurité publique. Le maire avait expliqué que l'ordre du jour était chargé. C'est donc un Florent Montillot, poète qui a adressé la maxime suivante à la conseillère municipale socialiste avant d'entamer son bilan sécurité : "Le temps est à l'amour ce qu'est au feu le vent". Ghislaine Kounowski, peu sensible à cette variante de la maxime de Roger Bussy-Rabutin (L'Histoire amoureuse des Gaules) y a surtout vu une manoeuvre politique.
FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Délégué National de l'UDI
aux Universités d'été et de printemps

Secrétaire national de l'UDI en charge de la Sécurité

Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook