MagCentre : départ de Christiane Taubira du gouvernement, « une bonne nouvelle pour la France »


Jeudi 28 Janvier 2016

Florent Montillot et Guillaume Peltier, porte-parole de Les Républicains, se sont exprimés jeudi à Orléans en marge d’une conférence de presse du groupe régional d’opposition (Union de la Droite et du Centre)


« C’est une bonne nouvelle pour la France et les Français. Avec Christiane Taubira, la délinquance au augmenté…On ne peut pas dire que la suppression des peines planchers ou la réforme pénale de 2014 aient été des signes forts, il suffit d’écouter les policiers et les gendarmes. C’était le ministère du laxisme, mais moi je ne m’arrête pas aux querelles de personne. Ce n’est pas le départ de Mme Taubira qui va régler les problèmes. L’urgence c’est de mettre fin à la politique laxiste. Les Français attendent de l’autorité et de la justice, que l’on soit ferme à l’égard de ceux qui ne respectent pas la loi et l’on sait, hélas, que surtout en matière de petite délinquance, la sanction adaptée et immédiate, en France depuis quelques décennies on n’a pas trouvé la réponse. Des villes comme Orléans par la mise en place de dispositifs ont pu corriger un certain nombre de choses mais cette question de la délinquance qui gangrène le pacte républicain n’est pas réglée. Il faudra mettre fin à cette politique, ce sera l’enjeu de 2017.
 

Cela dit, Mme Taubira avait au moins le mérite de ses convictions, même si ce n’était pas les miennes. Au plan politique, M.Urvoas qui lui succède, est un proche de M. Valls, je ne doute pas de ses compétences, mais quelle politique va-t-il mettre en oeuvre? Mme Taubira appliquait la politique de M. Hollande et comme le Président n’a pas changé…Cela pose le grand problème des deux gauches qui s’exprime comme jamais. A l’inverse d’une droite qui fut divisée au début du quinquennat (…) la gauche elle, est divisée comme jamais avec l’axe Valls-Macron et l’axe Mélenchon-Taubira-Montebourg-Filippetti… On l’a vu hier avec les réactions, y compris dans la région, entre un Baumel qui flingue Hollande, d’autres qui estiment que c’est la clarification, il y a la grande question de la légitimité du candidat de la gauche à l’élection présidentielle.
 

Florent Montillot:

« C’était le ministère du laxisme et le ministère de l’échec. Déjà au niveau des moyens. L’un des objectifs affichés de François Hollande, c’était d’augmenter sensiblement les effectifs; Or la France se situe en dessous de la moyenne européenne. Et l’on assiste à une diminution des moyens dans les parquets. Ce qui est une catastrophe, notamment dans le cadre des comparutions immédiates. Mme Taubira devait aussi mettre au point une réforme de la politique des mineurs et, en quatre ans, elle n’a pas trouvé le moyen  de faire cette réforme. »

FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Délégué National de l'UDI
aux Universités d'été et de printemps

Secrétaire national de l'UDI en charge de la Sécurité

Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook