Prévention : Florent Montillot (UDI) revient sur les missions de l’association nationale qu’il préside


Mercredi 21 Juin 2017

La République du Centre / Le maire-adjoint d’Orléans ( éducation, prévention et réussite éducative) appelé à la tête du Réseau des villes correspondants de nuit et de la médiation sociale .


Il avait déjà décliné le poste. Mais « une pression un peu plus qu'amicale de l'État », entérinée par ses pairs, a « poussé » Florent Motillot, maire-adjoint UDI d'Orléans, à accepter la présidence du Réseau des villes correspondants de nuit et de la médiation sociale. Une association qu'il connaît bien pour avoir participé à sa fondation et assuré plusieurs années la vice-présidence.
L'impérative « reconnaissance nationale » La première « grande orientation » va consister à mettre en place une norme de la médiation sociale (*) en vue de certifier chaque « structure porteuse » (régie de quartier, bailleurs sociaux, transporteurs comme la SNCF, collectivités, etc.).
« Nous allons épauler les structures adhérentes (une quarantaine environ, NDLR) pour les aider à se mettre à niveau, présente Florent Montillot. C'est le volet le plus important, celui de la reconnaissance nationale. » Une évolution qui passe, selon le responsable, par la labellisation.
La présentation d'un rapport sur le Réseau des villes correspondants de nuit et de la médiation sociale est aussi attendue en juillet. Cette mission d'étude menée par un docteur en géographie sociale, doit permettre de « savoir dans quelles conditions fonctionnent, ou dysfonctionnent, les interactions entre la médiation sociale et les éducateurs spécialisés » (Orléans fait partie de l'étude comparative, NDLR).
La finalité sera de modéliser un « dispositif optimal » en partant du terrain, puis de faire « des propositions à l'État à partir des bonnes pratiques et essayer de les généraliser ».
Et afin que l'échange sur « les bonnes pratiques » soit continu, « on va commencer à créer des pôles de compétences régionaux », ajoute Florent Montillot.
La prévention version Métropole Selon le maire-adjoint d'Orléans (et « sans orgueil démesuré »), « l'exemplarité du dispositif d'Orléans, tout le chaînage que j'ai instauré, est aujourd'hui considérée comme pilote » dans l'Hexagone.
« Aujourd'hui, nous sommes en train de contractualiser le dispositif avec Saint-Jean-de-Braye. Au niveau métropolitain, la prévention va devenir une pleine compétence : nous sommes en train de penser à un dispositif pour toutes les zones prioritaires. » Fleury-les-Aubrais et Saint-Jean-de-la-Ruelle compris.
(*) Un travail réalisé avec le CGET (Commissariat général à l'égalité des territoires) et l'Afnor (Association française de normalisation). Le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation est aussi un interlocuteur de premier plan pour le réseau.
Lilian Maurin
FM


Inscription à la newsletter



Maire Adjoint d'Orléans
à l'éducation, les connaissances,
la prévention et la réussite
éducative

Conseiller régional

Secrétaire Général adjoint de l'UDI
Président de la fédération UDI du Loiret (45)

Twitter
Facebook

Florent Montillot : RT @UDI_off: Félicitations à notre porte-parole @MauriceLeroy, élu à l’instant Vice-président de l’Assemblée nationale ! https://t.co/GUNlv…
Florent Montillot : RT @olivier_carre: Construction de la maternelle M. de la Founière, rénovations de salles et de cours, isolation... A #Orleans, 25 écoles s…
Florent Montillot : Conseil National de l'UDI sur l'Europe. Je suis intervenu, en tant que Délégué National, pour présenter les prochai… https://t.co/HBew449xHW